Finir un morceau par semaine

 

english version ↓

temps de lecture : 5 minutes

télécharger la version audio

🇫🇷 Ça y est, j’ai fini par comprendre : quoi qu’on fasse de notre vie, il est crucial d’apprendre à se focaliser et rester focalisé sur ce qui compte vraiment pour nous. Je pense qu’à la base on ne devrait pas avoir à l’apprendre. Ou peut-être que ça fait parti de notre parcours d’être humain. Le truc c’est que de nos temps c’est plus difficile que jamais de se concentrer sur l’essentiel, tellement il y a de distractions potentielles. À commencer par notre mental, le flux de pensées. D’où l’intérêt de la méditation par exemple, mais c’est pas de ça que je vais parler aujourd’hui.

Quand on fait de la musique assistée par ordinateur, c’est relativement facile de créer quelques brouillons pour des morceaux potentiels. Le vrai challenge, c’est de finir un morceau. Puis deux. Puis trois. Et cetera. Faire un EP. Un album. La bande son d’un film. Du concret quoi. Et c’est pareil pour n’importe quel type de projet.

andalou

Aux commandes, à Rodalquilar.

Pour ma part, le projet du moment c’est un EP  quatre titres (un mini album si on veut). Une collaboration avec l’ami chanteur/rappeur Pierre Citron aka 72 Soul, qui était avec moi une semaine en Andalousie au printemps. J’avais la chance de pouvoir vivre un mois dans la maison d’un ami qui était parti en vacances. M’occuper de son chien, du jardin et profiter de son home studio dans ce cadre fort agréable et paisible qu’est la vallée de Rodalquilar. Lors de cette première phase du projet, on s’est dit qu’on travaillerait un morceau par jour. J’avais tout de suite senti que je risquais de me perdre en bossant sur plusieurs morceaux à la fois. C’était crucial de définir un minimum de directives.

Je créais alors une base musicale, genre une boucle intéressante, assez de quoi enregistrer les voix par-dessus. Puis après cette semaine ensemble, j’allais devoir consacrer un temps considérable pour finir les compositions, arranger et mixer. C’est l’étape actuelle.

J’ai été distrait pendant presque deux mois, à travailler de manière désorganisée sur plusieurs morceaux (pas seulement ceux de l’EP), tout en voyageant et en faisant du WorkAway. Puis je me suis enfin décidé pour l’option de vie la plus simple à ma disposition : me poser chez ma mère (à savoir que ça fait un an que je vis sans domicile fixe). Je savais que pour me concentrer un maximum, il me faut vivre de la manière la plus simple qui soit. C’est finalement ma ligne directrice pour la vie de tous les jours.

J’ai tout de suite défini comment j’allais m’y prendre : je me concentre sur un morceau à la fois de l’EP, que je termine sous 7 jours. Puis je passe au suivant. J’y travaille tous les jours, entre une heure et deux heures (par tranches de 30 à 50 minutes, je reviendrai là dessus dans un autre article). Chaque jour aussi, je travaille sur un (et parfois deux) autre morceau, hors EP.

Quand je travaille la musique, tout comme quand j’écris cet article, je le fais sans interruption pendant 30 à 50 minutes. Pas de multi-tâche, pas d’internet, téléphone éteint, je m’assure que personne viendra me déranger. Puis je fais une pause loin de l’ordinateur – je bouge, fait des étirements, sors marcher, grimper aux arbres, me relaxe les yeux en enlevant les lunettes et en regardant au loin, ou en posant les paumes de mes mains sur mes yeux fermés pendant quelques secondes (minutes dans l’idéal).

Pour devenir un ninja (art de vivre)

marcher lentement 30 à 60 minutes après les repas

Ce que j’ai commencé à faire il y a quelques semaines. Ça permet de mieux digérer, d’être moins fatigué tout au long de la journée. L’effet sur le corps je l’ai senti tout de suite. Je me sens généralement plus léger. Étant alors moins fatigué, j’ai un niveau d’énergie plus élevé, je pense que ça contribue à ma capacité de concentration.

Marcher c’est aussi une plage d’où on voit émerger des idées. Le corps en mouvement met les pensées en mouvement. Quand on marche lentement, juste pour marcher, on trouve des solutions. On se re-connecte à notre imagination.

Je profite également de ces moments pour soulager les yeux en regardant au loin, et je me concentre sur la vue périphérique/des côtés – c’est-à-dire simplement noter ce qu’il y a autour du point de focalisation de notre regard. Je suis myope, mais tant que possible je ne porte pas mes lunettes. Je ne les portes pratiquement que quand je suis sur l’ordinateur.

Les yeux sont précieux et plus que jamais malmenés, prenons-en soin ! Je partagerai d’autres informations au sujet des yeux, et le bien-être en général, dans cet espace à chaque fin d’article. Une de mes sources dans ce domaine c’est le livre Perfect Eyesight: The Art of Improving Vision Naturally. Si tu lis l’anglais, le contenu du livre est consultable gratuitement sur ce site.

Si tu aimes ce que je partage, tu peux me soutenir en devenant un patron. Tu peux aussi me suivre sur Facebook ou t’abonner à la mailing list.

♦♦♦♦♦

reading time : 5 minutes

download audio version

🇬🇧 That’s it, I finally got it : whatever we do with our life, the most important thing is to learn how to focus and stay focused on what truly matters for oneself. It shouldn’t be such a drag, but in our times, it seems to be something most people lack of, because of the huge amount of potential distractions available to us. Starting with the constant flow of thoughts. That’s where meditation comes in, but I won’t talk about this today.

When we make music with computer, it’s quite easy to create a few sketches for potential songs. The real challenge lies in finishing a track. Then two. Then three. Make an EP. An Album. A film soundtrack. Something concrete. And it’s actually the same for any kind of project, not just music.

The project of now for me is a 4-track EP collaboration with the Belgian singer/rapper Pierre Citron aka 72 Soul, who was with me during a week in Andalusia in Spring. I had the chance to live one month in a friend’s house while he was traveling, taking care of the dog and garden, enjoying the beautiful setting of Rodalquilar Valley and his home studio. I quickly realised I needed some kind of guideline in the way to work, so I wouldn’t get lost in working on several beats at the same time. So we defined we would work on just one song per day.

I would create a foundation for a track, mostly an interesting loop which we could feel, enough so we could record the vocals on top. Then after that week together, I’d have to dedicate lots of time to finish the music, arrange and mix it. This is the present step.

I was distracted for almost two months, working without much focus and organisation on different tracks (not only those for the EP), while traveling around and doing some WorkAway. Then I finally decided to settle for a while at my mum’s, which is the simplest option available to me at the moment, so I could finish this project. I knew in order to be very focused, I need to live the simplest way possible.

I immediately set a rule : focusing on one track of the EP at a time, that I will finish in 7 days. Then focus on the next one. Working on it everyday, between one and two hours (divided in sessions of 30 to 50 minutes, I’ll get back to this in another post). Everyday I also work on one (sometimes two) other track, beside the EP stuff.

When I work on music, or when I write this post, I do so without interruption for 30 to 50 minutes, then I take a break away from the computer – I move, stretch, relax the eyes (take off the glasses) by watching into the distance or palming. Whatever I do, I don’t multitask. I’m off-line, phone is off as well, I make sure no one will interrupt me.

The way of the Ninja

Take a slow walk from 30 to 60 minutes after meals

That’s what I started to do some weeks ago. I got this from the book Perfect Eyesight : The Art of Improving Vision Naturally. Here is the first part of the book available for free (I think there’s the whole book). Here’s what I found :

« You can add twenty years to your life if you do not read while eating, and go outdoors after meals for at least 30 to 60 minutes. Why does reading and close-work during and after meals impair the eyesight? Close work draws blood to the eyes, instead of being used for digestion, thus causing lack of nutrients to the eyes, weak eye muscles and cloudy vision. Going outside after meals provides the necessary oxygen to properly digest and assimilate food. Spending one hour outdoors after meals vastly enhances digestive powers, which improves and strengthens eyesight. Humans require large amounts of outdoor oxygen, especially for the kidneys, liver and eyes. This imparts vigorous health and superior eyesight. Breathing in outdoor oxygen and performing deep breathing exercises in the fresh outdoor air helps in the production of healthy red blood cells; it improves cellular oxygen; and it gives us inspiration, good health and long life. Take advantage of the outdoors, especially in sunny weather. »

I quickly felt the effects on the body. I feel generally lighter and I’m sure it helps getting focused and efficient.

Walking is also the opportunity to get fresh ideas. The body in movement causes the movement of the thoughts as well. And it’s not the same kind of thoughts that we can have in other contexts. Like, we walk, we go forward, and the same happens with the mind. When we walk just for the sake of it, we get ideas, solutions.

I take advantage of these moments outdoor to also do some exercices with the eyes. Just natural habits we have lost like watching in the distance, and improving the peripheral vision/side vision, which is as simple as noticing what is around the focus point.

If you enjoy what I do, you might want to support me by becoming a patron. You can also follow me on Facebook.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s